Critique de KONG : SKULL ISLAND : la première déception de l’année ?


Il y a maintenant quelques années, en 2005 pour être précis, un certain Peter Jackson en mettait plein la vue au gamin que j’étais, alors âgé de 12 ans. Ce film ne m’a jamais vraiment quitté et dire qu’il a contribué au cinéphile que je suis devenu ne serait pas totalement un mensonge !

Alors, lorsque Warner a annoncé le retour de notre cher primate, dire que j’ai commencé à l’attendre avec impatience serait à peine exagéré, et lorsque j’ai appris qu’en plus, d’autres créatures allaient donner du fil à retordre à nos pauvres aventuriers, là je me suis dit qu’il y avait un réel potentiel pour que le film soit une tuerie !

Et pourtant, vous l’aurez compris à la lecture du titre, le film n’a malheureusement pas tenu ses promesses pour ma part, et pourtant, il avait toutes les cartes pour devenir un très grand film. Attention, il n’est pas mauvais non plus, mais comme je vais vous l’expliquer plus bas, tout n’est pas rose !

1) LE GROS DÉFAUT DE CE FILM !

Nous suivons donc ici une équipe d’explorateurs accompagnée de l’armée américaine qui part explorer une nouvelle île fraîchement découverte et qui, vous l’aurez sans doute deviné, regorge de créatures plus impressionnantes les unes que les autres !

Et histoire de ne plus en parler par la suite, je vais tout de suite aborder avec vous le gros point faible du film : ses personnages !

Oui, le film a un casting cinq étoiles avec des noms comme Tom Hiddleston (Avengers, High-Rise, Crimson peak…), Samuel L. Jackson (Avengers, Tarzan, Kingsman…), Brie Larson (Room, Crazy Amy...) ou encore John Goodman (10 Cloverfield Lane, Dalton Trumbo, Monuments Men…) et j’en passe !

De quoi nous faire un grand film, et pourtant le réalisateur Jordan Vogt-Roberts (The Kings Of Summer) ne réussit pas à les rendre attachants. Cela est dû au fait qu’ils sont de véritables caricatures ambulantes, mais surtout qu’ils sont vides et si la moitié des phrases qu’ils sortent sentent le déjà-vu, l’autre moitié ne réussit pas à faire mouche !

 Et notamment avec les phases d’humours qui, pour ma part, ne font que très rarement sourire (mention spéciale à la blague sur le tétanos que je ne comprends pas vraiment qui cela peut faire rire !).

Les scènes de dialogue deviennent rapidement longues et nous n’avons plus qu’une hâte : qu’une créature vienne mettre fin à celle-ci !

Enfin, le jeu d’acteur n’est pas mauvais, mais n’est pas bon non plus. Pourtant, avec le beau monde présent sur le plateau, on était en droit de s’attendre à quelque chose de vraiment bon. Certaines scènes frisent même le ridicule avec des expressions de visages qui ne semblent pas logiques au vu de la situation vécue par les personnages !

Brie Larson et Tom Hiddleston ont, semble-t-il, eu du mal à jouer, notamment une scène qui a dû être totalement tournée sur fond vert et donne l’impression que les personnages ne semblent pas vraiment comprendre ce qu’ils sont censés voir en face d’eux !

Quant à notre King Kong, lui est le gros point positif du film, impressionnant et surtout bien bâti. Notre bonhomme ferait complexer les plus grands joueurs de NBA sur leur taille !

Et chaque apparition du gorille se fait attendre avec impatience, car on sait que l’on va en prendre plein la rétine parce qu’il ne faudra pas non plus attendre grand-chose du scénario, mais à vrai dire, le scénario n’est pas vraiment ce que j’attends de ce genre de film, donc à ce niveau-là, peu m’importe !

PS : restez bien jusqu’à la fin du générique pour ne pas rater une petite scène qui normalement devrait vous faire plaisir !

2) UNE VÉRITABLE CLAQUE :

Jordan Vogt-Roberts n’a pas réussi à rendre attachants ces personnages, certes, mais une chose est sûre, cela ne va pas m’empêcher de suivre ce jeune réalisateur avec impatience pour la suite, car il envoie du lourd, oui monsieur !

Toutes les scènes de combat sont juste impressionnantes et dès l’introduction de notre équipe de bras cassés et leur première rencontre avec Kong, on en prend plein les yeux. Sur ce point-là, rien à redire ! 

Le réalisateur sait ce qu’il fait et nous offre même quelques bonnes idées (l’appareil photo flash, caméra embarquée sur l’arme des personnages, introduction de Kong…)

De l’action, si vous en voulez, vous allez être servis, car il n’y aura que très peu de moments de répit, mais encore une fois, cela ne me déplaît pas du tout, surtout que le bestiaire de ce film est assez complet et devrait vous surprendre par moments !

Tout cela servi par une bande sonore de bonne qualité et qui devrait normalement vous rappeler de bons souvenirs.

Malgré tout, il est difficile de ne pas voir d’où l’inspiration est venue pour les décors de l’île (Jurassic Park en tête) et à aucun moment on a l’impression de voir un paysage qui n’a pas été déjà vu dans bon nombre de films de monstres !

Conclusion : faut-il aller voir ce film au cinéma ?

La réponse est Oui ! Car il reste un bon et beau film d’action, et si vous souhaitez, posez juste votre cerveau sur le siège à côté de vous et profitez à 200 % des effets spéciaux et des scènes de combat. Vous allez être servis !

La réponse est Non ! Si vous souhaitez retrouver un bon scénario (des situations incompréhensibles risquent de vous gâcher ce moment de plaisir) ou si vous êtes à la recherche de grands personnages !

Pour ma part, Kong : Skull island est un bon film, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il y avait tellement mieux à faire (surtout après le film sur Godzilla que j’avais adoré) et le manque d’originalité ainsi que d’identité propre font de ce film une œuvre que je risque d’oublier avec le temps, malgré un réalisateur que je compte bien suivre !

La note du film : 6/10

LA SCÈNE DU FILM :

Attention, sous cette rubrique, je vais vous parler d’une scène du film qui est, selon moi, la scène à voir. Je vais tenter de vous spoiler le moins possible, mais si vous ne souhaitez pas vous gâcher un passage du film, remontez vite la barre de navigation !

La scène du film à voir absolument, selon moi, est le premier véritable combat entre les aventuriers et les rampants. Tous les ingrédients sont réunis :

  • Un ancien cimetière rempli d’os d’anciennes créatures dévorées par nos chers monstres, avec une bonne petite brume qui ne permet aucune visibilité à nos héros ;

 

  • Une tension qui monte crescendo et qui nous tient en haleine ;

 

  • La scène de l’appareil photo dévoré par la créature qui nous permet de la suivre dans la brume grâce aux flashes répétés de l’appareil est, quant à elle, l’une des plus belles idées de ce film et augmente la tension du spectateur qui est immergé avec les personnages !

 

  • La scène de combat, épique, spectaculaire, magnifique... Bref, la scène du film pour moi !

 

J’ai également hésité à vous parler de l’arrivée des hélicoptères sur l’île et de leur première rencontre avec Kong qui est également un petit bijou elle aussi !

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *